La théorie

Définition :

-
Ensemble de notion, d'idées, de concepts abstraits appliqués à un domaine particulier.
- Ensemble de propositions organisées de manière systématique, visant à donner une représentation discursive d'un ensemble de phénomènes.
- Connaissance(s) abstraite(s) et spéculative(s) indépendante(s) des applications.
- Construction intellectuelle, hypothétique et synthétique, organisée en système et vérifiée par un protocole expérimental
- Ensemble de lois formant un système cohérent et servant de base à une science, ou rendant compte de certains faits.

Distinctions :

- Théorie (spéculative, abstraite) # pratique (mise en application de la théorie). Cependant, il peut y avoir de pratique sans théorie, = « savoir-faire empirique », qui vient de l'expérience.

Idées clés :

- Théorie du côté de l'entendement (faculté de penser les objets de la connaissance), par opposition à la sensibilité (faculté d'obtenir des sens des impressions à propos de ce qui nous entoure), lié à l'expérience.                                     
- Pour les rationalistes comme Descartes, toute partie de la connaissance résulte de la raison. Pour les empiristes comme Hume, cela vient de l'expérience, seule source possible de connaissance. On croit à une relation stable entre les choses parce que l'expérience peut se répéter. Cependant, cela ne suffit pas pour établie un rapport absolu et immuable. L'universalité des lois établies est donc remise en cause.
- Kant affirme, par opposition à cette conception, qu'il existe des connaissances a priori, entièrement produites par la raison. Ces connaissances sont la condition de l'expérience, car c'est à l'homme d'aller chercher dans la nature les réponses à ses questions, qu'il a donc besoin de clairement concevoir. La nature ne communique pas ses secrets si on ne l'interroge pas. L'observation sans but ne mène à rien.
- Plus encore, il faut non seulement se poser certaines questions, mais en plus prédire une partie de la réponse que donnera la nature. Un fait reste « brut » si on le constate de manière « objective ». C'est pour cela qu'il faut que le scientifique use de sa subjectivité pour avancer. Les phénomènes ne changent pas, ce sont les concepts scientifiques qui se précisent de plus en plus.
- Le concept et la théorie physique sont des créations de l'esprit, non pas des copies de la réalité. Le physicien, ne connaissant pas les véritables rouages du monde, ne peut que former des hypotèses abstraites dont on déduit des explications correctes de la réalité. On doit donc passer par l'abstraction pour connaître le réel.

Auteur à retenir :

- Bernard : Dans la méthode expérimentale, seule l'expérience des faits est autorité. Si l'expérience contredit la théorie, il faut en changer : ainsi la science progresse. De la même façon, il faut changer ses pensées quand elles ont rempli leur rôle, qu'elles se retrouvent donc inutiles. Les idées et les théories évoluent sans cesse. La méthode expérimentale est une autorité impersonnelle au-delà de la science. Elle représentant le progrès. A terme, il ne reste que la connaissance scientifique et on oublie le nom des scientifiques (// impersonnalité), contrairement aux arts et aux lettres.