La science


Définition :

- Domaine du savoir humain, qui forme un ensemble organisé de connaissances ayant un objet déterminé.
- Désigne toute connaissance rationelle obtenue, soit pas démonstration, soit par observation et vérification expérimentale.


Distinctions :

- Sciences humaines : Sciences ayant pour objet l'homme et ses comportements.
- Sciences morales : Sciences ayant pour objet l'aspect moral et social de l'homme.
- Une science (ex : mathématiques...) # la science (réunit toutes les sciences, tous les savoirs humains).

Auteurs à retenir :

- Voir Montaigne dans la fiche Conscience.

- Descartes : La certitude mathématique est supérieure, car son raisonnement est clair et simple, elle ne peut être remise en cause par l'expérience, et qu'elle est entièrement logique. La vérité est difficilement accessible par la raison, c'est pour cela que l'homme préfère souvent deviner sur des sujets obscurs qu'atteindre la vérité en répondant à une question simple. La certitude mathématique doit nous servir de modèle pour accéder à la vérité.

- Descartes : La mathématique a pour objet l'ordre et la mesure. La mathématique serait pour Descartes une science universelle d'où peuvent découler toutes les autres sciences. En effet, elle s'applique à de nombreux domaines, et ses rares difficultés se retrouvent dans les autres sciences. Si l'on n'étudie pas la mathématique, c'est parce qu'elle est jugée trop simple, l'homme laisse de côté ce qu'il parvient à comprendre et part à la conquête de nouvelles connaissances.

- Descartes : L'intuition = vue ou regard précis et indubitable de l'esprit, + connaissance rationnelle reposant sur l'évidence. Or, comme la certitude par intuition est rare, il faut utiliser la déduction qui permet d'arriver à la certitute grâce à une enchaînement méthodique. Ia déduction est mouvement, elle utilise la mémoire, alors que l'intuition est immédiate. L'intuition accède ainsi aux premiers principes, et la déduction aux conclusions.

- Weber : La science a pour vocation d'intellectualiser l'humanité. Ce processus n'améliore cependant pas nos connaissances de nos conditions de vie, le progrès de la science n'est pas toujours accompagné par un progrès de la connaisance de soi. Ex : lorsqu'on prend le tramway, on ne connait pas son fonctionnement. Or on ne cherche pas à le comprendre, alors que le sauvage, qui n'est pas au même degré de science que nous, connaît le fonctionnement de ses propres outils. En fin de compte, la science expulse toute puissance magique du monde, en se basant sur les froides maîtrise et prévision. La technique a construit un monde désenchanté.

- Bachelard : Il ne doit pas y avoir d'opinion dans la science. L'opinion ne connaît pas de vraie pensée, elle « traduit des besoins en connaissances ». La science interdit à l'homme d'avoir une opinion sur une question qu'elle n'arrive pas à saisir. La science doit d'abord poser des problèmes, avant de fonder ses connaissances. Il s'agit d'une construction, alors que l'opinion est spontanée et non fondée.