Fiche de lecture – Dom Juan, de Molière.

 

Acte I
Sc. 1 - Dialogue des serviteurs Sganarelle et Gusman : on apprend qu’Elvire, maîtresse de Gusman, revient se présenter à Don Juan qui l’a abusée et qui part après avoir demandé sa main. Portrait diabolique de Don Juan par Sganarelle : « épouseur de toutes mains. » Il le condamne mais et contraint de le suivre et de l’applaudir.
Sc. 2 – Don Juan vient à Sganarelle et explique son comportement : « Tout le plaisir de l’amour est dans le changement. » Désir inextinguible et plaisir de la victoire : « Je me sens un cœur à aimer toute la terre. » Sganarelle le tempère, évoque le vice, la colère divine, invente un maître fictif pour insulter le sien. Evocation du commandeur tué par Don Juan six mois plus tôt. Evocation de la nouvelle conquête, une jeune fiancée que Don Juan veut enlever.
Sc. 3 – « Rencontre fâcheuse » avec Elvire qui veut des explications. Elle lui souffle le rôle de l’homme engagé par les affaires, il enchaîne avec le discours du pêcheur converti. Elle part, honteuse et humiliée.

Acte II
Sc. 1 – Pierrot, pêcheur à l’accent prononcé, a ramassé Don Juan et ses hommes près de se noyer dans la mer. Il conte l’histoire à Charlotte, qu’il va épouser mais dont il déplore le manque d’affection.
Sc. 2 – Arrivent Don Juan et Sganarelle, Don Juan a un penchant pour une paysanne rencontrée après la noyade, il trouve Charlotte toute aussi séduisante néanmoins. Elle se laisse séduire, même si on l’a mise en garde contre les hommes et qu’elle est attachée à son honneur.
Sc. 3 – Arrive Pierrot, protestations inutiles.
Sc. 4 – Arrive Mathurine, la paysanne citée plus haut. Fantastique double jeu de Don Juan qui arrive à leur faire croire à toutes les deux que ce n’est pas l’autre qu’il veut épouser. Sganarelle tente de les prévenir en vain.
Sc. 5 – Des hommes poursuivent Don Juan (les frères d’Elvire) : Sganarelle est sommé de revêtir ses vêtements.

Acte III
Sc. 1 – Sganarelle est finalement déguisé en médecin, et Don Juan en paysan. Satire de l’incompétence des hommes de science. Discussion sur la religion : Don Juan affiche son pragmatisme.
Sc. 2 – Un mendiant demande de l’argent. Il prie pour la prospérité des gens qui lui donnent de l’argent. Don Juan lui promet un louis s’il blasphème. Le pauvre préfère mourir de faim.
Sc. 3 – Don Juan va au secours de Don Carlos, attaqué par des voleurs. Carlos explique être l’un de ceux qui cherchent à tuer Don Juan. Ce dernier fait croire qu’il en est l’ami proche, et qu’il n’approuve pas son comportement. Il promet de le lui livrer en temps voulu.
Sc. 4 – Les frères de Carlos paraissent et reconnaissent Don Juan. Carlos propose de lui laisser la liberté pour l’heure, car il lui doit la vie. Il jure de le défendre si ses frères l’attaquent. Discussion sur l’honneur. Ils partent sans le toucher, Don Juan promet qu’il se présentera quand Carlos le souhaitera.
Sc. 5 – Don Juan et son valet entrent dans le sublime tombeau du commandeur et se retrouvent face à la statue. A la demande de Don Juan, Sganarelle demande à la statue si elle désire dîner avec son maître. La statue acquiesce. Don Juan ne croit pas le rapport de Sganarelle terrifié.

Acte IV
Sc. 1 – Menace de Don Juan incrédule.
Sc. 2 – Annonce de Mr. Dimanche, créancier.
Sc. 3 – Amabilité excessive de Don Juan qui ne le laisse pas parler et part avant que Dimanche ait osé lui réclamer de l’argent.
Sc. 4 – Arrivée du père de Don Juan, Don Louis, qui lui reproche son comportement dans une longue tirade. Sans effet. Don Juan souhaite la mort de ce père qui lui fait des remontrances.
Sc. 5 – Sganarelle fait le lèche-bottes.
Sc. 6 – Arrive Elvire qui dans une longue tirade implore Don Juan de changer de conduite avec que le Ciel ne se venge. Don Juan demeure muet : il ne pense qu’à la beauté de cette femme.
Sc. 7 – Sganarelle et Don Juan se mettent à table. Le Commandeur frappe à la porte.
Sc. 8 – La statue invite Don Juan à souper le lendemain.

Acte V
Sc. 1 – Don Juan va à son père présenter son pardon et son désir de rachat. Il est évidemment profondément hypocrite. Joie émue du père crédule.
Sc. 2 – Don Juan explique à Sganarelle qu’il était insincère, et qu’il compte à présent s’ériger en homme bon, malgré ses convictions contraires. Tirade exprimant ses projets vicieux. Effaré, le valet le condamne et étale son manque d’éloquence et d’intelligence. Il le met néanmoins en garde. Cette scène est le véritable dénouement de la pièce : Molière montre que le plus souvent, les hypocrites parviennent à s’en tirer, malgré leurs mœurs dissolues.
Sc. 3 – Carlos vient à Don Juan, il a appris ses résolutions et lui propose un mariage avec Elvire. Don Juan refuse en invoquant sa conversion. Colère et menace de Carlos, peu dupe.
Sc. 4 – Sganarelle invoque encore le Ciel. Il prévient Don Juan qui reste indifférent.
Sc. 5 – Apparition du spectre avec la faux : le Temps. Menaçante, réclame le repentir de Don Juan. Celui-ci se montre sourd à ces avertissements.
Sc. 6 – La statue fait engloutir Don Juan. Sganarelle se plaint d’être le seul malheureux. « Mes gages ! Mes gages ! »